topblog Ivoire blogs

30/11/2012

Philippe Duval dérape sur Charles Blé Goudé

Dédicace.gifLe faucon Blé Goudé, sanctionné par l'ONU en 2006 (interdiction de voyager et gel des avoirs) pour "incitation à la violence", transformé aujourd'hui en colombe, personne n'y croit vraiment, même si Guillaume Soro, alors PM de Laurent GBagbo, lui avait décerné le titre (à usage intérieur) d'ambassadeur de la paix. "C'est un homme profondément anticolonialiste et nationaliste, analyse un de ses proches. Mais il n'a aucun état d'âme et sait s'adapter aux circonstances." Lesquelles sont fort peu propices, dans un environnement international déjà hostile, à un déferlement des "patriotes" du plus mauvais effet médiatique. Il n'empêche, Blé Goudé et ses légions seront utilisés en dernier recours si le pays plonge dans une violence totale.

Charles BLé Goudé, qui affiche 38 ans à l'état-civil, est aussi un homme d'affaires prospère, gérant notamment une entreprise de communication Leader Team Associated. Il est titulaire d'une licence d'anglais obtenue dans des conditions controversées et d'un master en gestion et prévention des conflits à Manchester. A l'université d'Abidjan, on se souvient surtout de lui comme leader de la FESCI où il a succédé à Guillaume Soro en 1998. A son actif également, plusieurs séjours en prison durant les années 1990, la création en 2002 du Congrès panafricain des jeunes patriotes, mouvement qui se déclare en lutte contre l'impérialisme et le néo-colonialisme. Et un livre autobiographique "Ma part de vérité" où il écrit : "Je continuerai, tant que les rebelles n'auront pas déposé les armes, à me battre avec les moyens qui sont les miens, la parole, mon arme fatale."

Philippe Duval, Côte d'Ivoire Chroniques de guerre 2002-2011

Philippe Duval n'est pas un mauvais journaliste et Charles Blé Goudé n'est pas exempt de tout reproche [Claudy Siar escroqué par Blé Goudé]. En résumé, Philippe Duval écrit : Charles Blé Goudé est un  tricheur violent, haineux et vénal. Il l’écrit sans donner aucune preuve, faisant dans la destruction de réputation et la diabolisation.

Même si plus de 10 années de périple entre Paris et Abidjan n’aura pas suffit à le munir des clefs de la culture Bété ou de la pensée Sénoufo, même s'il s’est laissé emberlificoter par la communication de la «charitable» blanche colombe Dominique Ouattara ou le «storytelling» de Dramane Nouvian, le musulman pochard «martyrisé», j’exhorte Philippe Duval à arrêter d’interpréter le monde avec sa vision occidentale, à ne plus entrer dans la poubelle et à ne plus faire dans la rumeur calomnieuse. Charles Blé Goudé est un politicard, mais en quoi vouloir défendre les intérêts de son pays ou appeler la population à manifester pour ses droits est délictueux ?

Les commentaires sont fermés.