topblog Ivoire blogs

18/12/2012

Arrêtez de mettre les délits sur les gens… Bientôt vous allez dire que j'ai tué un Russe!

En 2009, DJ Arafat sortit un titre dans lequel il dit : "Arrêtez de mettre les délits sur les gens… Bientôt vous allez dire que j'ai tué un Russe…" (Russe  = ressortissant du Nord)

En 2005, avant de devenir Premier Ministre de Gbagbo (!), Soro sortit un livre de propagande pour manipuler les imbéciles dans lequel il ne cite jamais Dominique Ouattara, fait croire qu'il est distant avec Alassana Dramane Ouattara et y dit qu'il n'a pas pris les armes pour s'enrichir mais par altruisme pour les étrangers qui seraient tous persécutés en Côte d'Ivoire :

Page 9 : "Aujourd'hui en Côte d'Ivoire, un génocide menace, analogue à celui qu'a connu le Rwanda. M. Laurent Gbagbo, l'actuel chef de l'État de la Côte d'Ivoire, à une responsabilité majeure dans la catastrophe qui se prépare." [Maria Malagardis, viens vite tomber dans le panneau et dire dans Libération que Simone Gabgbo a des tresses en nerfs d'enfant Béninois!]

Page 15 : "Des milices tribales sont constituées, armées et entraînées. D'importantes manifestations sont organisées par les partisans de Gbagbo."

Page 16 : "J'ai pour ma part décidé de prendre les armes contre le régime raciste de Laurent Gbagbo."

Page 17 : "Les élections de 2000 n'ont pas été légitimement remportée par Laurent Gbagbo."

Page 54 : "Quant à M. Gbagbo, son dérapage vers l'opportunisme et la xénophobie ne date pas d'hier."

Page 57 : "Il m'était insupportable d'entendre Blé Goudé mêler à son engagement au FPI un discours raciste de promotion de son ethnie, les Bétés, en se montrant très agressif envers les gens du Nord."

Page 58 : "C'est vrai qu'à une époque je me suis rapproché du RDR de M. Ouattara. Le RDR est un parti libéral, alors que mon attachement à la gauche est bien connu."

Page 61 : "Les FANCI sont dirigées par les proches de Gbagbo : tous les postes stratégiques sont tenus par les gens de son ethnie… Notre armée obéit à une logique différente. Elle se veut le creusets de l'unité nationale. L'appartenance ethnique ne constitue nullement un critère de promotion, ni de handicap."

Page 68 : "Gbagbo a fini par créer une armée tribale… tribalisme, ethniciste : voilà ce que Laurent Gbagbo a fait de l'armée ivoirienne."

Page 71 : "Arrivée au pouvoir par un coup d'Etat, le FPI était prêt à conserver le pouvoir par tous les moyens, y compris les armes. Toutes les formes d'expression démocratique été pénalisé par ceux-là mêmes qui, hier dans l'opposition, vanter les mérites de la démocratie. Dépourvus d'une légitimité politique suffisante, ils utiliseront le mensonge, la calomnie et la terreur pour réduire au silence toute forme d'opposition. Toutes les manifestations, marche et sit-in, était déclaré tentative de déstabilisation, ou plus banalement coup d'état."

Page 72 : "Vivre en Côte d'Ivoire était devenu très dangereux pour ceux qui n'était pas d'accord avec le régime. Voilà comment l'exil s'est peu à peu imposé à de nombreux Ivoiriens épris de justice."

Page 79 : "Arrivée au pouvoir en procédant à une épuration ethnique, Gbagbo poursuivrait sa logique meurtrière."

Page 90 : "Bien entendu, ayant depuis longtemps demandé l'embargo sur les armes que l'ONU a décrété en novembre 2004, nous le respecterons entièrement."

Page 94 : "Face a un régime raciste et assassin, nous estimions qu'il n'y avait pas d'autre voie que de déclarer l'insurrection."

Page 105 : "Certains nous ont accusé des cambriolages des succursales de la banque centrale des états de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) à Bouaké ou à Korhogo. Aucune enquête n'a jusqu'à présent état de l'identité des auteurs des différents cambriolages."

Page 112 : "Au sein de la liste, toujours secrète, des personnalités ivoiriennes accusé de crimes graves par la commission d'enquête de l'ONU en janvier 2005, la presse a aussi citer le nom de Simone Gbagbo, présidente du groupe parlementaire du FPI et égérie des jeunes patriotes. A mon sens, son mari lui-même devra répondre de ses actes. Dès à présent, il devrait lui-même figurer sur la liste."

Page 139 : "Je fais aussi savoir qu'il faut mettre un coup d'arrêt à la propagation par les médias d'État eux-mêmes d'une xénophobie tous les jours plus haineuses."

Page 144 : "Aujourd'hui, cet homme [Gbagbo] au cynisme exacerbé et aux méthodes inqualifiables a perdu toute dignité."

Page 152 : "Pour un retour de la paix dans mon pays, toutes les lois encourageant la xénophobie comme système de gouvernement doivent être abrogées."

Page 153 : "C'est seulement une armée ainsi restructurer qui peut combattre la xénophobie ambiante."

Page 155 : "M. Laurent Gbagbo n'a aucune chance de remporter un scrutin ouvert et transparent."

Page 176 : "Je suis conscient que le couple Gbagbo me voue aujourd'hui une haine terrible… j'ai échappé à plusieurs attentats, à Abidjan."

Crier au loup "tueur de Russe", une technique qui court toujours pour les gangsters au pouvoir : www.koaci.com/index.php?k=main&koaci=actualite_info&a...

Les commentaires sont fermés.