topblog Ivoire blogs

03/02/2013

Les visages des exactions de l'épuration ethnique (ADO solution finale)

R., Pdt des jeunes, et M., adjoint du chef, tabassés puis enfermés pendant 23 jours… jusqu'au paiement d'une rançon de plus de 500 000 F.

 Exactions1.jpg

Comment ? Un complice "Dioula" habitant le village aurait déposé une kalchnikov près de la maison du chef d'un village Bété. Les FRCIs débarquent immédiatement et trouvent instantanément l'arme. Puis ils accusent sans preuve et emmènent brutalement les 3 personnalités du village les plus influentes (celles qui leur rapportera le plus de sous) dont les noms avaient été donnés par les complices des jours avant les faits. Le chef sera relâché 2 jours après, c'est lui qui paiera la rançon.

PS : Je dédicace cette note à tous les journalistes collaborateurs Français qui sont sourds, aveugles et muets.

Les commentaires sont fermés.